Exposition ‘Paradoxe’ par le collectif Doxall

NICOLAS_LETELLIER_LOWDEF

 

PARADOXE

L’EXPOSITION DU COLLECTIF DOXALL

 

20 > 27 avril 2019
Vernissage samedi 20 avril 2019 / 17h

 

Entrée libre !
Restauration sur place

 


 

DOXALL est un collectif artistique aux inspirations variées qui voit le jour à Paris. Il naît d’une série de rencontres entre des personnes animées par une envie commune de créer et d’entreprendre dans l’univers de la musique et de l’art.
De cette envie commune se développe un groupe créatif et des amitiés fortes.
Aujourd’hui, DOXALL donne
carte blanche à des étudiants d’écoles d’Art pour cette quatrième exposition du collectif.

Pourquoi ?

La diversité des opinions a toujours été une des fondations du collectif. Basé sur la «Doxa» de Platon (que l’on retrouve dans leur nom et celui de l’exposition), le collectif souhaite mettre en exergue la richesse des expressions et des formats qui les portent.

 

 


 

 

LES ARTISTES EXPOSÉ.E.S

 

• LUNA LAWRANCE

La nuit, la vision humaine est fragile, notre vision devient floue et monochromatique. Les espaces et les objets se fondent dans des formes sans contours nets aux couleurs grisées.
Dans un assemblage de découpages, de zooms et de transferts photographiques à l’acétone, Luna Lawrance mêle différents détails d’images argentiques prises au flash pendant la nuit, retrouvant cette sensation visuelle entre perte des sens et abstraction.

 

SIDONIE RONFARD

Sidonie Ronfard est en quête des choses qui comptent, qui lui semblent immuables et poétiques dans son quotidien.
La photographie lui permet de donner la parole à des émotions ou des choses matérielles qui ne sont pas toujours reconnues à leurs justes valeurs et sur lesquelles elle s’attarde.
Transmettre une énergie pure, loin des smartphones, du virtuel et du superflu, tel est son but.

 

NICOLAS LETELLIER

Nicolas Letellier est étudiant en 3e année Design Graphique à l’ENSAD. Sa pratique  oscille entre différents champs liés au graphisme : l’objet, la photographie, la typographie ou encore le web.
En 2018, il a conçu la signalétique et la communication autour du 1er investissement de la Maison Fraternelle par l’ENSAD à la Maison Fraternelle. En 2019, après avoir développé le site internet de l’association Folle Béton, il se charge de l’identité visuelle et la communication de l’exposition +333.

 

SONYA THE MOON

Sonya the Moon est née en Russie. Elle vit et travaille à Prague, en République tchèque. Montrant des prédispositions artistiques dès son plus jeune âge, elle nia cependant cet aspect d’elle-même et se consacre à la physique appliquée, à l’économie et aux sciences humaines jusqu’à ce qu’elle finisse à l’Académie des arts, de l’architecture et du design.
Sa première exposition personnelle s’intitulait Jésus marchait sur l’eau, je marchais sur Jésus.

 

 LÉONORE CAMUS – GOVOROFF A.K.A REINE LOUVE

L’hypersexualisation du corps de la femme est un fait dans notre société.
Le corps de la femmes est placardé sur tous les panneaux publicitaires, la nudité commerciale est partout dans la rue et sur internet. Pourtant les réseaux sociaux comme Instagram ou Facebook le censurent de manière hypocrite.
La plupart des comptes féministes se font censurer de manière chronique lorsqu’apparaissent des bouts de seins dans un but d’empowerment.
Pourtant d’autres comptes reprenant les codes patriarcaux imposés aux femmes à travers la représentation du corps et du porno passent outre cette censure.
La vraie question n’est pas autour de la nudité réellement, mais de qui l’orchestre.

 

POLISSE

Polisse présente un travail orchestré autour d’un repas de famille particulièrement triste…
Creuse, 26 décembre 2018, réunion de famille annuelle :
« Antoine, mon cousin schizophrène, n’est pas venu. C’est compréhensible. Au moins il n’a pas eu à goûter les madeleines ratées de Manou. Silver, mon frère, n’est pas de la partie. Il préfère voir sa copine sur Paris. En tout cas, le saumon est exquis.
Murielle, ma tante, et ses enfants ne sont pas venus non plus et ne comptent plus jamais revenir.  Dommage on s’amuse bien d’habitude.
Ça m’a vraiment fait plaisir de tous vous voir, le vin était délicieux, à l’année prochaine. »

 

VINCENT RASCLARD

Vincent Rasclard est un artiste travaillant à Paris et étudiant les Beaux-Arts de Paris-Cergy.
Ses aptitudes pluri-disciplinaires l’emmènent tout aussi bien vers la peinture, la sculpture, la céramique ou encore la gravure.

 


 

M111 Café culturel et solidaire
114 boulevard Davout
75020 Paris

Métro : ligne 3 – Porte de Bagnolet / ligne 9 – Porte de Montreuil
Tramway : ligne 3b – Marie de Miribel